Robert Augustus Gwinn

Note de l’éditeur: Le grand oncle de Mary Gwinn Bowe, Martha Gwinn Casey et Nancy Gwinn Riboud était Robert Augustus Gwinn (1827-1911). Il était le frère de leur grand-père Richard Gwinn, Sr. Dans ce récit, Robert Gwinn (il l’a épelé «Guinn») raconte avoir quitté sa vie d’enseignant à Conyers, dans le comté de Newton, en Géorgie, au début de la guerre civile pour s’enrôler dans l’armée confédérée. Il rend compte des activités «importantes» des fusils Newton de Géorgie, de sa capture par l’armée du général Sherman, de son internement dans un camp de prisonniers de l’Union dans l’Ohio et enfin de sa libération à la fin de la guerre.

Historique des Mouvements et Incidents Importants des Fusils Newton

À Conyers, dans le comté de Newton, en Géorgie, une entreprise de bénévoles (Newton Rifles) a été créée et organisée en avril et mai 1861 avec le Dr J. A. Stewart, capitaine. La compagnie reçut l’ordre de se présenter au Camp McDonald, en Géorgie, où, avec d’autres compagnies, un régiment fut organisé avec WT Wofford, Colonel – le Newton Rifles étant la compagnie B.Le régiment fut mis en service le 26 juin 1861 et ordonné à Virginie et arriva à Richmond, Virginie, 8 août 1861. Le régiment devint alors le 18e régiment de Géorgie dans le service CS et le 20 novembre 1861, il fut attaché à une brigade du Texas sous Brig. Le général Wigfall.

Guinn, membre du régiment de la Compagnie B. 18e Ga., A servi dans l’armée de Virginie du Nord jusqu’à sa libération à Richmond, Virginie, le 7 août 1862. En raison de ma mauvaise santé, je suis retourné en Géorgie. Après avoir été libéré de l’armée de Virginie, je suis resté chez moi, à Conyers, en Géorgie.

Ma santé s’améliorant, je suis entré de nouveau au service dans la compagnie G. 2nd Georgia Regiment State Troops à Atlanta, Géorgie, le 1er août et j’ai fait du service dans l’État pendant six mois et j’ai été renvoyé à Savannah, Géorgie vers le 1er février 1864.

Je suis retourné à Conyers, en Géorgie et j’ai repris ma profession d’enseignant et j’ai été capturé par une brigade de cavalerie fédérale de l’armée de Sherman le 22 juillet 1864 et envoyé en prison à Camp Chase, dans l’Ohio et est resté prisonnier jusqu’à sa libération conditionnelle à Richmond, en Virginie, le 28 de mars 1865.

FUSILS NEWTON

Cette compagnie d’infanterie bénévole a été élevée à Conyers, comté de Newton, Géorgie au mois d’avril et mai 1861. Cette compagnie a élu à l’unanimité le Dr J. A. Stewart capitaine.

L’écrivain (R. A. Guinn) était un particulier de ladite société et n’était en aucun cas un aspirant à la renommée militaire; il n’était guidé que par un pur amour de la liberté constitutionnelle qui n’était pas respecté par une majorité fanatique du Nord, et qu’ils tentaient d’écraser par la force des armes.

Nous avons quitté Conyers le 26 juin 1861 et avons été mis au service de l’État (Géorgie) pour être forés deux mois à compter du 11 juin précédent et recevoir la moitié de la solde de l’État pendant le forage, puis être remis au confédéré. Armée pendant trois ans à partir du 11 juin 1861, sinon déchargée plus tôt. Nous avons été mis en service par le colonel Blakely au Camp McDonald, en Géorgie. Nous avons été jetés dans le premier régiment, la 4e Brigade Georgia Volunteers. La brigade était composée de deux régiments et d’un bataillon d’infanterie, d’un bataillon d’artillerie et d’un bataillon de cavalerie. Le premier régiment était commandé par WT Wofford, le deuxième régiment était commandé par le colonel Boyed (Boyd, peut-être), le bataillon de fusiliers était commandé par le colonel Jones, le bataillon d’artillerie était commandé par le colonel Stovall, le bataillon de cavalerie était commandé par le colonel DuBigrion; et la brigade par le brigadier général Phillips.

La brigade a été maintenue sous une discipline militaire stricte et l’exercice jusqu’au 1er août lorsque la brigade a été démantelée et chaque régiment et bataillon offert séparément aux États confédérés et au nôtre le 1er régiment a quitté le camp McDonald, en Géorgie, pour la Virginie le 3 août. , passant sur l’État RR à Dalton, Géorgie, de là à Knoxville, Tennessee; de là à Bristol sur la ligne du Tennessee et de la Virginie, de là à Lynchburg, Virginie sur la rivière James, nous nous sommes couchés ici une nuit, et de Lynchburg à Petersburg, Virginie et de Petersburg à Richmond, Virginie, arrivant à Richmond le 8 d’août, le nôtre est alors devenu le 18e régiment de Géorgie dans le service CS.

Nous étions stationnés à environ trois miles du Capitole à un endroit connu sous le nom de Cedar Camp ou Camp Scott. Nous avons foré ici deux ou trois semaines, à ce moment-là, la santé du régiment était devenue très mauvaise, et pensant peut-être qu’un changement améliorerait la santé, nous nous sommes déplacés à environ deux miles plus près de la ville et stationnés dans ce qu’on appelait le camp de l’Oregon où nous avons continué. forer deux ou trois semaines. La santé du régiment étant considérablement améliorée, on nous a ordonné de prendre en charge et de garder beaucoup de prisonniers alors à Richmond. Nous avons ensuite déménagé dans une station connue sous le nom de Camp Winder près des prisons et avons gardé les prisonniers jusqu’au 25 octobre, soit environ six ou sept semaines.

Au cours de la période mentionnée ci-dessus, un détachement de 80 hommes de notre régiment a reçu l’ordre d’escorter un lot de 250 prisonniers à la Nouvelle-Orléans. Ce garde ou détachement était placé sous le commandement du capitaine Stewart. Nous avons quitté Richmond en charge de notre lot de 250 prisonniers le 25 septembre pour la Nouvelle-Orléans en passant par Petersburg, Virginie et de Petersburg à Weldon, NC, de Weldon à Wilmington, NC, de Wilmington à Branchville, SC, de Branchville à Augusta, Géorgie, d’Augusta à Atlanta, Géorgie, d’Atlanta à West Point sur la ligne de la Géorgie et de l’Alabama, de West Point à Montgomery, Alabama, et de Montgomery par la rivière Alabama à Mobile, Alabama, de Mobile par RR nord à travers Mississippi à Meridian, Mississippi et de Jackson à la Nouvelle-Orléans, Louisiane, arrivée à la Nouvelle-Orléans le 4 octobre.

A notre retour, nous avons quitté la Nouvelle-Orléans le 5 octobre par Jackson, Mississippi, Oxford, Mississippi et Chattanooga, Tennessee, et de Chattanooga à Atlanta, Géorgie, le reste du retour le même que notre route vers la Nouvelle-Orléans . Nous nous sommes couchés à Conyers le 9 octobre et sommes arrivés à Richmond le 12 octobre. Nous avons continué à garder les prisonniers à Richmond jusqu’au 25 octobre.

Nous avons ensuite été commandés à Goldsboro, N. C. Nous sommes arrivés à Goldsboro le 26 octobre. Nous avons quitté Goldsboro le 7 novembre et sommes de nouveau arrivés à Richmond le 8 novembre. Nous avons quitté Richmond le 18 novembre et sommes arrivés à Dumfries, Virginie, comté de Prince William, le 20 novembre et étions stationnés à environ trois miles de Dumfries à un endroit connu sous le nom de Camp Fisher sur la rivière Potomac entre Powell’s Run Creek et Neabsco Creek. . Nous avons rejoint la Texas Brigade sous Brig. Le général Wigfall du Texas. Ici, nous avons pris les quartiers d’hiver et sommes restés jusqu’au 8 mars 1862.

Nous avons quitté les quartiers d’hiver près de Dumphries samedi après-midi le 8 mars et avons marché l’après-midi et une partie de la nuit et dimanche et lundi. Mardi et mercredi jusqu’à 11 heures, nous nous sommes couchés, quand nous avons repris la marche et sommes arrivés à Fredericksburg mercredi soir et avons dressé nos tentes dans un beau verger de pins près de Fredericksburg; cela s’appelait Camp Wigfall. Entre-temps, le colonel Hood a été nommé brig. Le général pour combler la vacance du général Wigfall qui avait démissionné de son commandement dans l’armée pour prendre son siège au Congrès confédéré en tant que sénateur. Le 4 avril, on nous a ordonné de nous rendre au palais de justice de Stafford pour chasser l’ennemi de cet endroit. Nous l’avons fait et sommes retournés au camp le 5 avril.

Nous avons quitté Fredericksburg le 10 avril et avons marché sous la pluie, la grêle et la neige jusqu’à Wilford Depot près de Bowlingreens, ici nous avons pris les voitures le 11 et sommes arrivés à Ashland le même jour. Le 14 avril, nous avons quitté Ashland à 15 heures P. M. et après une marche intense de 5 jours, nous sommes arrivés à Yorktown le 19 à 11 heures A.M., une distance de 90 ou 100 milles. Ici, nous n’avions pas de tentes et le temps était très pluvieux et désagréable. J’étais très mal depuis le moment où nous avons quitté Ashland jusqu’à notre arrivée à Yorkstown. J’ai continué à empirer jusqu’au 30 avril, date à laquelle j’ai été envoyée à l’hôpital de Richmond.

Je me suis inscrit à l’hôpital du 3e Ga et je suis resté à l’hôpital jusqu’au 3 mai. J’ai ensuite eu un transfert dans une maison privée. Je suis allé chez M. Mitchell et j’y suis resté jusqu’à ce que ma santé s’améliore. J’ai quitté M. Mitchell le 17 mai et je suis retourné dans les camps. Pendant mon absence, l’armée s’était repliée de Yorktown et se trouvait à moins de trois milles de Richmond. Lors de la retraite, notre division a eu de durs escarmouches et des combats avec l’ennemi à Williamsburg le 5 mai. Le 20 mai, nous nous sommes déplacés à environ cinq milles au nord de Richmond, y restant un jour et une nuit, puis sommes revenus à moins d’un mille et demi de Richmond. Nous sommes restés ici une nuit qui a été l’une des plus orageuses que j’aie jamais vues, peut-être la plus grosse chute de pluie jamais connue en Virginie.

Le lendemain matin, le 31 mai, nous sommes allés à la rencontre de l’ennemi sur la rivière Chickahominy. Nous avons rencontré l’ennemi ce 31e jour. Nous avons combattu l’ennemi le 31 mai et le 1er juin connu sous le nom de bataille de Seven Pines; le combat a été dur et nous avons peu gagné – notre perte a été lourde, bien que nous ayons conservé notre position. Je suis resté dans le marais en service de piquetage jusqu’au 8 juin, date à laquelle j’ai quitté le régiment et suis allé à l’hôpital de campagne malade. Le régiment a quitté le marais le 11 et Richmond le 12 juin pour renforcer le général Jackson en Virginie du Nord.

J’ai quitté l’hôpital de campagne le 14 et je suis allé au 3e hôpital de Richmond. J’ai quitté l’hôpital de 3e Ga le 18 juin et j’ai rencontré mon régiment à Frederickshall le 20. Le 23, le régiment partit pour Ashland. Étant toujours incapable de marcher, j’ai obtenu un congé du capitaine Stewart signé par le sergent de brigade pour me rendre dans une maison privée jusqu’à ce que ma santé s’améliore. Je l’ai fait et je suis retourné dans mon régiment le 4 juillet à 30 milles au-dessous de Richmond.

Nous sommes restés ici sur piquet de grève à regarder l’ennemi où ils gisaient à l’abri de leurs canonnières sur la rivière James à 50 milles au-dessous de Richmond et avons campé sur le Virginia Central R. R. à 3 milles de Richmond. Le 17 juillet, j’ai été nommé officier du lieutenant Lemon à l’hôpital Camp Texas Brigade. Ma santé étant très mauvaise tout le temps, j’ai été libéré du service C. S. le 7 août et j’ai quitté Richmond le 9 pour la Géorgie et suis arrivé à Covington, Géorgie le 11 août 1862.

Cette brève histoire, écrite par Robert A. Guinn, lui-même, montrera son service et ses allées et venues pendant la guerre entre les États.

J’étais enseignant de profession, j’avais enseigné onze années de suite avant le début de la guerre et enseignais à Conyers, comté de Newton, Géorgie en 1861. En avril et mai 1861, j’ai participé à l’organisation et à l’équipement d’une compagnie d’infanterie bénévole à Conyers, Comté de Newton, Géorgie avec le Dr JA Stewart, capitaine.

J’ai démissionné de mon poste de directeur du lycée de Conyers et suis parti en tant que soldat au Capt.Stewart’s Co. et j’ai été recruté pour le service au colonel WT Wofford’s Regiment Georgia Volunteers au Camp McDonald, Géorgie le 26 juin 1861 et connu dans le régiment de Wofford. en tant que compagnie B.Le régiment est resté au Camp McDonald sous une discipline militaire stricte, le forage et se qualifiant pour le service régulier jusqu’à ce qu’il soit remis aux États confédérés le 3 août 1861 et rapporté à Richmond, en Virginie, le 8 août 1861.

Puis le Régiment du colonel W. T. Wofford est devenu le 18e régiment de Géorgie dans l’armée de Virginie du Nord. J’ai fait mon service dans le régiment jusqu’à ce que ma santé tombe en panne et j’ai été honorablement libéré du service par le colonel W.T.

J’ai quitté Richmond pour la Géorgie le 9 août et suis arrivé à Conyers, Géorgie le 11 août 1862. Je suis resté chez moi quatre ou cinq mois. Ma santé s’étant beaucoup améliorée, les administrateurs et patrons du lycée de Conyers m’ont poussé à prendre en charge le lycée. J’ai accepté et enseigné pendant le semestre de printemps 1863.

Pendant mes vacances, le capitaine Richardson organisait une entreprise à Conyers pour six mois de service dans l’État. Je me suis enrôlé en tant que privé dans ladite société. À peu près à cette époque, le colonel John T. Henderson organisait un régiment pendant six mois au service de l’État – La compagnie du capitaine Richardson fut mise en service dans le régiment du colonel Henderson à Atlanta, en Géorgie, le 1er août 1863. Henderson’s Regt. était connue sous le nom de 2e régiment de Ga. Six mois de troupes d’État, et la Compagnie Richardson était connue sous le nom de Cie.

J’ai servi avec le régiment jusqu’à ce que le terme de l’enrôlement expire et le régiment dissous à Savannah, Géorgie le 1er février 1864. Je suis retourné à Conyers, Géorgie et ai pris la charge du lycée et enseigné jusqu’au trimestre de printemps 1864. Pendant mes vacances, j’ai été capturé en mon comté d’origine (Newton) le 22 juillet 1864 par un régiment de cavalerie fédérale de l’armée de Sherman et envoyé en prison à Camp Chase dans l’Ohio et est resté un citoyen prisonnier jusqu’à ce qu’il soit envoyé au sud et mis en liberté conditionnelle près de Richmond, Virginie le 28 mars. 1865.

Capture et emprisonnement de R. A. Guinn

A. Guinn, citoyen du comté de Newton, Géorgie, a été capturé près de Covington, Géorgie par la cavalerie fédérale de la brigade Wilder le 22 juillet 1864 et emprisonné à l’église de Sardes dans la nuit du 22 juillet. Le 23, nous avons quitté ladite église, en passant par Logansville, en traversant le fleuve Jaune à Colt’s Mill et en campant pour la nuit dans un vieux champ près de Stone Mountain à 8 ou 10 miles de Decatur. Le 24, nous sommes arrivés à Decatur. Nous nous sommes couchés près de Decatur sous garde jusqu’au 26 – nous avons déménagé près d’Atlanta – le 27 nous avons déménagé à l’ouest d’Atlanta – le 28 nous avons déménagé à Chattahoochee River – le 29 nous sommes arrivés à Marietta.

Nous avons été emprisonnés au palais de justice de Marietta jusqu’au 1er août. Nous avons quitté Marietta le 1er août et sommes arrivés à Chattanooga le 2 et enfermés dans la prison militaire. Nous avons quitté Chattanooga le 13 et sommes arrivés à Nashville, Tennessee le 14 août. Nous avons quit